Réalisations et soutiens

Le Chemin des Drames

  • Photo1
  • Photo2

Le Chemin des Drames

Vie et Mort du Poilu durant la Grande Guerre

Une exposition à partager.

Ce ne sont pas des soldats : ce sont des hommes. Ce ne sont pas des soldats : ce sont des hommes. Ce ne sont pas des aventuriers, des guerriers, fait pour la boucherie humaine – bouchers ou bétail. Ce sont des laboureurs et des ouvriers qu’on reconnaît dans leurs uniformes. HENRI BARBUSSE

Le Chemin des Drames nous entraîne sur la trace des Poilus, de la mobilisation du 2 août 1914 à l’Armistice du 11 novembre 1918, avec, entre ces deux dates, le bourbier sanglant des tranchées.
Par l’objet, l’image et le son, l’exposition témoigne du quotidien du soldat français durant la Grande Guerre. De l’assassinat de Jean Jaurès le 31 juillet 1914 à l’Armistice du 11 novembre 1918, un aperçu chronologique permettra à tous les publics, et notamment au public scolaire, de situer la Grande Guerre dans le XX e siècle et d’en retenir les évènements décisifs.

Un éclairage singulier sur l’artisanat des tranchées où l’habileté des soldats s’exerça dans la fabrication de vases, briquets, jouets et ustensiles de toutes sortes. Des objets indissociables du quotidien du Poilu sont présentés  : bouteillons, papier à cigarettes, tabac ainsi que les témoignages de ses liens avec l’arrière (correspondance, photographies…). Des mannequins portant les uniformes des soldats français (bleu horizon de 1916), américains et allemands.

L’exposition contemporaine
L’exposition s’accompagne d’une série de créations spécifiquement réalisées par des plasticiens de grande renommée : Hervé Di Rosa, Jean-Bernard Pouchous, Ricardo Mosner, Jacques Trouvé, Michel Quare Stéphane Lattaneo, Isabelle Marvala, Sylvain Collomb.

Renseignement auprès d’Artutti.

Il s'agit d'un site Web unique qui aura besoin d'un navigateur plus modern pour fonctionner ! Veuillez mettre à jour aujourd'hui !